top of page

Les 3 limites de l'intelligence artificielle dans votre stratégie de contenu

On entend tout et n'importe quoi concernant l'intelligence artificielle (IA) mais de quoi parle-t-on au juste ?

Pour faire simple, une intelligence artificielle est un robot conçu pour reproduire le raisonnement, la planification et la créativité de l'être humain (Parlement européen).


Nous y sommes confrontés tous les jours avec les assistants vocaux, les logiciels de traduction en ligne ou de reconnaissance faciale.


Dans le domaine du marketing de contenu, l'IA présente 3 atouts principaux :

  • Elle fait gagner un temps considérable en générant des articles, vidéos ou images, optimisés pour les moteurs de recherche.

  • Elle permet d'orienter la création de contenus en accord avec les tendances du moment grâce à l'analyse des intentions de recherche des prospects.

  • Elle est utilisée pour rendre les objets des campagnes d'e-mailing plus efficaces.

Il est néanmoins toujours nécessaire qu'un humain retravaille ces contenus générés par l'IA afin qu'ils ne soient pas considérés comme du spam par Google.


Même si ses forces sont indéniables, l'IA comporte 3 limites principales qu'il est bon de connaître avant de l'utiliser dans votre stratégie de contenu.



Les contenus générés par l'IA sont 100% fiables. Vrai ou faux.


Sommaire :




Limite n°1 : l'IA dépend des données à sa disposition


Des contenus pas 100% fiables


L'IA fonctionne selon 2 principes :

  • Un humain lui dicte les règles qu'elle doit suivre.

  • Elle génère du contenu à partir de données existantes.

Tout irait bien si l'ensemble des données disponibles sur le web était fiable mais nous savons qu'il n'en est rien.


Or, si nombre de données sont erronées, incomplètes ou biaisées, les contenus générés par l'IA comportent forcément des erreurs.

On ne peut en effet pas se fier à l'IA pour porter un jugement sur une situation ou une personne et il lui est difficile de démêler le vrai du faux.


Autre problématique, l'IA ne cite jamais ses sources et elle est même capable de s'en fabriquer si on les lui demande !...



Les contenus générés par l'IA sont 100% fiables. Vrai ou faux.


Une performance limitée pour les sujets d'innovation


À partir des données existantes, les ordinateurs apprennent et s'améliorent.

Plus les données sont nombreuses sur un sujet, meilleurs sont les contenus générés par l'IA.


Seulement, les sujets d'innovation disposent d'une base de données restreinte et l'IA a besoin d'une quantité de données suffisante pour générer des contenus pertinents.


Elle peut ainsi servir de base pour orienter la rédaction d'articles plutôt neutres mais elle ne vous permettra pas de vous démarquer.

Même s'il est bien rédigé, un article écrit par une IA sera « noyé dans la masse » sans se distinguer particulièrement.



Limite n°2 : l'IA est dépourvue d'intelligence émotionnelle


Malgré des performances impressionnantes, une IA reste un robot dépourvu de toute émotion.

  • Elle n'a pas de capacité à écouter.

  • Elle ne possède pas de sens critique.

  • Elle ne reproduit pas l'intuition humaine.

  • Elle n'a pas de style d'écriture propre.

  • Elle ne distingue pas l'ironie, les subtilités de langue ni les nuances culturelles.

  • Elle ne comprend pas les émotions humaines.

Or, ce qui touche votre clientèle cible, c'est justement l'humain !

Il est finalement assez simple de distinguer un article rédigé par un humain d'un autre généré par l'IA. Et c'est à l'émotion qu'on fait la distinction.


Ainsi, l'IA n'est pas du tout adaptée à la rédaction de textes basés sur la psychologie comme les pages de vente par exemple.

Une page « À propos » percutante nécessite elle aussi un soin particulier. C'est en racontant votre histoire avec vos mots et votre authenticité que vos prospects s'intéresseront à vous.


Pour vous démarquer, privilégiez des contenus personnalisés et originaux.

Le gain de temps ne peut pas contrebalancer la qualité de vos contenus.



28 photos d'émotions humaines
La richesse des émotions humaines (Dimitri Otis - The Image Bank - Getty Images)



Limite n°3 : l'IA, la confidentialité et le plagiat


Des problèmes de confidentialité et de sécurité


Malgré son côté parfois ludique, une IA n'est pas un jeu !

Microsoft et Amazon ont interdit à leurs employés de partager des données sensibles avec ChatGPT. En effet, une IA s'alimente de toutes sortes de données, sans distinguer ce qui est confidentiel du reste. Et une fois qu'une donnée est enregistrée, elle peut être exposée au grand jour à tout moment.


Si vous souhaitez utiliser l'IA dans votre rédaction de contenus, assurez-vous d'abord que cela ne compromette en rien la confidentialité ni la sécurité de vos données internes.


Des risques de plagiat


La protection intellectuelle est réservée aux personnes physiques et ne concerne pas les IA.

Un contenu généré par une IA, et non repris par un humain, pourra donc être légalement plagié sans aucun recours possible.


Ensuite, une bonne partie des sons, images et textes qui alimentent les systèmes d'IA sont des œuvres protégées par droits d'auteur.

En ayant recours à l'IA, vous prenez ainsi le risque de réutiliser illégalement du contenu non libre de droit.

Il est en effet déjà arrivé qu'une IA génère un texte comportant des paragraphes entiers d'un livre ou crée une image en plagiant un artiste.



un panneau stop
Comment empêcher l'IA de s'entraîner sur des contenus acquis illégalement ?


Conclusion


L'IA est un progrès technologique indéniable avec des limites à ne pas négliger.

Elle est une aide appréciable mais c'est toujours l'humain qui doit tenir les rênes pour des contenus personnalisés, originaux et pertinents.



Sources :




Comentarios


bottom of page